Alain Rabeson

 

 

 

Vous écoutez un chorus de batterie époustouflant d'Alain

 

 

 

 

En 1988 il accompagnait le groupe "LEÏLA PERCUSSION" pendant les festivals de Vitrolles, d'Aubagne jusqu'en 1990.

En 1991 il intègre le groupe de funk d'Avignon "NAM BAND" pour une petite série de concerts à Chamonix et en première partie de BURNING SPEAR à la salle Victoire II de Montpellier.

Ensuite ce fut le trio "CRACK BRAIN SOCIETY" de Gérard POUZET (pianiste de jazz) pour une série de concerts à Marseille (concerts au CNRS ainsi qu'à L'ESPACE JULIEN), Salle BENOIT XII à AVIGNON.

En 1992 il devient batteur du groupe afro funk "KUNTA KINTE". Le 23 Mai le groupe fermait le festival de l'Afrique à Marsillargues (34) et continuait sur Agde (Fête de la musique) Béziers (Féria de Béziers), Marseille, Istres... Tournées entrecoupées par de petites escapades pour accompagner le "Jean- Charles AGOU sextet" au festival de jazz d'UZES et celui de "Robert PETTINELLI quartet" au "FREE BAR - CAVE à JAZZ" à la Cité de la Musique à Marseille.

1993 à 1997 est la période latine pendant laquelle il était le batteur du trio brésilien CAFEZINHIO, RICARDO SYLVERA (quintet brésilien), BARRIO CHINO groupe de salsa. ZUMBAO (salsa funk/jazz) de Simon BOLZINGER qui est devenu pendant un temps ZUMBADERA (fusion de ZUMBAO et de MADERA de Caracas/ VENEZUELA) dans le cadre de l'échange culturel entre CARACAS et MARSEILLE. Un CD a été réalisé à cette occasion.

En même temps en 1996, il jouait dans le groupe Afro funk "SAF SAP" et animait aussi un atelier musical pour adolescents ("pour les empêcher de tomber dans la délinquance !") au centre social LA GARDE dans le 13° arrondissement de MARSEILLE ("vous pouvez vérifier !". "C'était très intéressant comme expérience !")

1998, rencontre avec ZAWË (ancien guitariste de Reg' lyss) et il devient le batteur du groupe KENOU-KÄ pendant des concerts au CARGO, L'ANTIROUILLE et au Centre Culturel TSHIBAOU à Nouméa (NOUVELLE - CALEDONIE) en Mai 2000.

Actuellement Alain fait toujours partie du groupe KENOU-KÄ, mais accepte et étudie toujours toutes les propositions honnêtes (dixit Alain).

En 1999 participe à la réalisation du CD "RABESON" pour le festival de jazz MADAJAZZCAR à Tananarive, et en 2001 deux CD "Infinity jazz performance" et "RABESON TRIO" avec Datita et Rabary RABESON.

Deux concerts au JAM (Jazz Action Montpellier) avec le "FRANCIS RABESON QUARTET" et "TRICK BAG GROUP" toujours avec Francis Rabeson. (Photo)

(les propos en italiques sont de Alain Rabeson)

Commence alors une période de travail de la batterie. Il y avait de quoi faire puisque ce n'étaient pas les disques de grands batteurs qui manquaient (Lenny WHITE, Tony WILLIAMS, Elvin JONES et un peu plus tard Omar HAKIM et autres...).

Peu de temps avant de venir en France, influencé par Joe HENDERSON et Wayne SHORTER il commença aussi à étudier un peu le saxophone. "Bizarrement, je n'étais pas trop attiré par Coltrane mais j'admets qu'il était le meilleur de son époque". Baigné toute son enfance dans la musique, il serait fastidieux d'énumérer ici tous les disques de jazz et autres, écoutés presque en permanence tous les jours.

 

 

RABESON Alain André Né en 1955 à Tananarive, est l'aîné des quatre fils (tous musiciens) de Dédé RABESON

Alain avec Francis (Pita) et Dédé

Il a commencé dans la musique en jouant de la basse.

La seule manière de progresser dans la musique, dans les années 1970, était d'accompagner les musiciens de bals de l'époque.

Arrivé en France en 1982, il étudiait le solfège et le saxophone au conservatoire de Vincennes (94) jusqu'en 1984 ("si on peut appeler cela étudier !!!") et un tout petit peu le piano chez lui sur un carton sur lequel il a redessiné les touches. "C'était surtout pour apprendre les accords".

En ces temps là on jouait surtout des standards de jazz.

L'instrument qui l'attirait le plus était et restera toujours la batterie, et c'est seulement en 1978 à l'île de LA REUNION qu'il a pu en avoir une.

 

 

 

 

 

 

 

 

Après ces deux années passées à Paris, il s'installe à Marseille et en 1985 il monte son premier groupe le "FREE QUARTET" avec Pascal VERSINI, Laurent THOMANN, Ted MOYA.

Ce groupe a participé à la Fête de la Musique de ROQUEBRUNE sur ARGENS, de ROQUEFORT LA BEDOULE et au premier festival de jazz de ST CHAMAS (Bouches-du-Rhône). Il a duré jusqu'en 1989.

Alain est aussi un grand compositeur et il propose quelques extraits de ses oeuvres à l'écoute :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres extraits seront bientôt disponible à l'écoute

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certaines pages peuvent comporter des erreurs
(nous vous prions de nous en excuser),
merci de les signaler au Webmaster, elles seront réctifiées le plus vite possible.

 

Pour contacter Alain :

: 06.23.13.81.96